ACTUALITES
5
jan
L'épicerie solidaire accueille plus de famille en cette fin d'année
L'épicerie solidaire a quitté Navailles-Angos en début d'année pour s'installer 17 rue du Pont Long à Serres-Castet.
   
A l'issue du premier confinement, une équipe de bénévoles a assuré l’accès à des produits alimentaires et d’hygiène de première nécessité pour 14 familles en difficulté du secteur.
   
En cette fin d’année ce chiffre est passé à 22, dont un nombre important de familles avec de jeunes enfants à charge.
   
A l'occasion des fêtes de noël, un coffret cadeau de produits festifs leur a été offert par le comité inter associatif de Navailles-Angos, un coffret cadeau qui s’est ajouté à leur habituel panier.
   
"Nous souhaitons remercier la mairie de Serres-Castet qui en début d’année a mis gracieusement à notre disposition des locaux rénovés et adaptés pour recevoir notre Épicerie Solidaire.
En plus de nous loger, la municipalité nous a mis à disposition une équipe technique très efficace.
Merci également à la mairie de Sauvagnon qui nous soutient financièrement et au comité Inter Associatif de Navailles-Angos pour son colis festif de fin d’année" confie Geneviève Gerbaud, responsable du secours catholique secteur Nord de Pau.
    
Gérée par le « Secours Catholique", l'épicerie solidaire de Serres-Castet propose aux familles les plus modestes, orientées par une assistante sociale, d'acheter des produits de première nécessité à prix très bas (10% de la valeur marchande). 
   
"L’épicerie a passé une convention avec la banque alimentaire du Béarn qui nous approvisionne tous les 15 jours en produit de première nécessité.
Les produits frais et d’hygiène sont achetés par notre association" précise la responsable.
   
Ainsi tous les 15 jours, les 1° et 3° jeudis du mois de 9h à 14h, des bénévoles accueillent et viennent en aide aux familles du secteur.
   
Pour quelques euros, ces familles font leurs courses dans cette petite épicerie où un café et des biscuits les attendent.
   
La convivialité et l’écoute sont les deux choses qui sont privilégiées avant tout.
Le but n’est pas d’offrir, mais d’apporter une aide alimentaire moyennant une participation financière, permettant aux bénéficiaires de retrouver une certaine dignité et surtout, de gagner en autonomie.
   
Photo : Deux bénévoles du Secours Catholique autour d'un bénéficiaire qui fréquente cette épicerie solidaire, discrète mais efficace (DR)